dimanche 12 novembre 2017

Je suis née d'un silence ...

Je suis née d’un silence
entre la mer et l’olivier
Le mystère d’une étoile errante
me protège de moi-même
Je suis née d’un silence
entre la mer et l’olivier
Du rythme des vagues
et de l’enfance de la lumière.

Amina Said


" Ô Mer par qui les yeux des femmes sont plus gris, douceur et souffle plus que mer, douceur et songe plus que souffle, et faveur à nos tempes de si loin menée, il est dans la continuité des choses à venir "
Saint-John Perse


Et voyager à l'ombre des certitudes pour oser enfin ...



4 commentaires:

  1. ... pour oser enfin la lumière du silence.

    vers toi ma douce pensée et la joie de t'avoir retrouvée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est bon Maria de retrouver le ponton, de me glisser ici et une couverte sur les jambes, au ciel de lune, deviser à nouveau ...
      D'échanges, de pensées, de joie au coeur des instants ...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Françoise, bienvenue à bord du Kaïkan ;-))

      Supprimer